Lago Iseo. Une vision de rêve. Un lac turquoise niché dans un paysage de montagne. Un havre de paix où s’immerger dans les bleus et les verts d’une nature généreuse sous le soleil du nord de l’Italie.

Moins connu et couru que ses cousins, les lacs de Garde, de Côme ou le lac Majeur, le lac d’Iseo est parfait pour les amoureux de nature et de calme.  Son principal attrait : ses fabuleux paysages de collines et de montagnes se mirant dans une étendue scintillante. Mais il y a plus … autour du lac, d’adorables petites villes et villages riches d’un patrimoine séculaire sont autant d’étapes d’un circuit culturel plein de charme.

Juillet 2016. Après la Ligurie et les Abruzzes, la troisième étape de notre périple en Italie nous mène en Lombardie, dans un joli appartement haut perché, avec vue plongeante sur le lac d’Iseo. La semaine s’annonce radieuse.

Lago Iseo : un lac méconnu

Situé entre les lacs de Côme et de Garde, dans la vallée glaciaire du Val Camonica, le Lago Iseo, encore appelé Sebino par les Italiens, est le plus petit des lacs alpestres du nord de l’Italie. Profond de 256 m, il s’étire en longueur sur 28 kilomètres. Un lac riche en aloses, carpes, tanches et anguilles.

Peu connu des touristes étrangers même s’il se situe à une centaine de kilomètres à peine de Milan. Pourtant, impossible de ne pas tomber amoureux de ce lac. Les paysages y sont grandioses, les couchers de soleil extraordinaires et les orages dantesques.

Et puis surtout, les mille nuances de bleu et de vert qui évoluent au fil de la journée et au gré de la météo sont un ravissement de tous les instants.

Sur la rive bresciane, d’Iseo à Pisogne, vignes, oliveraies, forêts et parois rocheuses alternent avec une partie plus industrielle. De l’autre côté, la rive bergamasque, de Sarnico à Lovere, offre des panoramas plus sauvages avec des routes en lacet, des ravins et des éperons rocheux mais aussi des prairies et des vignobles. Bref, le paysage n’est jamais monotone.

Quelques villes et villages autour du lac

Même en une semaine, nous ne visiterons pas systématiquement chaque ville et village autour du lac d’Iseo. Nous avons préféré alterner promenades nature, visites culturelles (y compris un après-midi à Bergame) et farniente pour profiter de tous les charmes de cette région fantastique.

Des 16 bourgades qui bordent le lac, la ville d’Iseo est la plus importante. La plupart de ces agglomérations ont une jolie promenade le long de l’eau, un vieux quartier historique, un petit port de plaisance et des installations touristiques variées.

Lovere

Située à l’extrémité N.O. du lac, Lovere est un important centre industriel de Lombardie, ce qui gâche bien sûr un peu le paysage. Mais on l’oublie vite car le cœur historique de la cité a conservé un  patrimoine artistique et architectural remarquable et bien préservé. Les amateurs de vieilles pierres apprécieront la Tour Civique ou la Basilique S. Maria in Valvendra (15e s.). Et les amateurs d’art ne manqueront pas de visiter la Galleria dell’Accademia Tadini qui recèle quelques très beaux tableaux du 14e au 19e siècle.

Mais ce qu’il ne faut surtout pas manquer à Lovere, ce sont les incroyables glaces du Bar Centrale, que vous dégusterez en admirant le paysage ! 😉

Pisogne

Juste en face, à la pointe N.E. du lac, Pisogne a conservé le charme de son vieux centre historique, aux étroites ruelles et aux places flanquées de portiques et d’anciens palais. La petite cité est dominée par la monumentale Tour de l’Évêque (1250) de 33 m de haut.

Parmi les trésors artistiques de Pisogne, je vous conseille de pousser la porte de l’église S. Maria della Neve. Elle ne paie pas de mine à l’extérieur mais contient de splendides fresques qui lui ont valu le surnom de « chapelle sixtine du pauvre ».

Enfin, une promenade le long du lac vous permettra d’apprécier les collines boisées alentours ainsi que la vue sur la ville de Lovere juste en face.

Marone

Connue au 19e siècle comme un important centre de production de laine et de fabrication de chapeaux en feutre, Marone est aujourd’hui surtout réputée pour ses oliveraies, ce qui lui a valu le nom de “Ville de l’huile”. Si le cœur vous en dit, faites un saut à l’église baroque San Martino di Tours (18e siècle).

Marone est également le point de départ idéal pour des randonnées et des excursions en VTT, sur l’un des nombreux sentiers qui montent vers la Croce di Marone et le Monte Guglielmo.

 

L’ancienne route côtière taillée dans la roche a été transformée en un magnifique sentier panoramique, à parcourir à pied ou à vélo. Située directement sur le lac et à l’écart des véhicules à moteur, c’est une promenade à ne pas manquer. (aller et retour 10 km).

Sulzano

Lieu de prédilection des amateurs de voile, cette petite cité lacustre aux ruelles secrètes et aux maisons serrées les unes contre les autres est aussi le port le plus pratique pour rejoindre Monte Isola.

Iseo

La ville d’Iseo, étirée le long du littoral, conserve aujourd’hui encore son allure médiévale. Ne manquez pas la Piazza Garibaldi, avec ses belles arcades et sa grande fontaine supportant une statue de Garibaldi.

Ici aussi, la jolie promenade au bord de l’eau et les nombreuses terrasses sont autant d’invitations à prendre le temps de profiter  de ces paysages extraordinaires, dont on ne se lasse pas.

Sarnico

À l’extrême Sud du lac d’Iseo, Sarnico est un bourg commercial animé. Nous ne ferons que passer, poursuivant notre tour du lac en voiture.

Tavernola Bergamasca

En arrivant à Tavernola, le regard est attiré par la tour de l’horloge ou Torre dei Fenaroli du XIVe siècle, seul édifice bien conservé de l’ancienne fortification médiévale, qui fut ensuite surélevée et transformée en clocher. Le reste a été perdu au fil des siècles, notamment en 1906 lorsqu’une partie du delta sur lequel le village était construit a glissé dans le lac.

Riva di Solto

Nous arrivons enfin à la très pittoresque bourgade de Riva di Solto. Superbe vue à 180° sur le Sebino, Montisola et la Corna Trentapassi. Ici, le climat est particulièrement doux et méditerranéen, comme en témoigne les nombreux palmiers et bougainvilliers.  C’est d’ici que nous traverserons le lac en ferry.

Riva di Solto était jadis un port fortifié. Quatre tours en témoignent. Positionnées de manière stratégique pour repérer les ennemis qui pouvaient venir du lac.

Plus loin, sur la route entre Riva di Solto et Castro, les gorges de Bögn offrent un paysage spectaculaire : des rochers verticaux plongent à pic dans le lac. Un amphithéâtre naturel où se dissimulent de petites baies et des plages de galets. Encore plus impressionnant vu de l’eau.

Fonteno et Solto Collina

Sur les hauteurs de Riva di Solto, Solto Collina est un petit hameau médiéval datant du 11e siècle. Situé à flanc de colline, son charme réside dans son environnement paisible, son paysage bucolique, alternance de prairies,  de terrasses cultivées et de forêts où serpentent des dizaines de sentiers très peu fréquentés.

C’est là que nous irons faire nos courses pendant une semaine. Profitant à chaque fois pour explorer les rues étroites et pavées, admirant les fontaines, les portes anciennes et les beaux bâtiments en pierre.

Plus haut sur la colline, au-delà de notre gîte, Fonteno offre un panorama sublime sur le lac et les collines environnantes. Nous y flânerons sous un soleil de plomb, admirant ces hameaux typiques qui témoignent de l’âme rurale du coin.

Les collines qui entourent le village de Fonteno s’élèvent jusqu’à un peu plus de mille mètres d’altitude ; les bois et les prairies offrent un spectacle naturel d’une beauté simple. On y compte 365 fermes, une pour chaque jour de l’année, que l’on peut atteindre par des sentiers et des chemins muletiers.

Castro

Comme son nom l’indique, l’origine du village de Castro remonte à l’époque romaine. Nous ne nous y attarderons pas et poursuivrons notre route vers Lovere.

Entre Castro et Lovere la route, construite en surplomb du lac, se fait plus étroite et impressionnante. La paroi rocheuse donne l’impression, à certains endroits, qu’elle est sur le point de vous tomber sur la tête. Presque impossible de s’arrêter, sauf en quelques points.

Monte isola : la perle du lac d’Iseo

Monte Isola, l’île située au milieu du lac d’Iseo, est une excursion incontournable. Environ 1800 personnes y vivent, réparties dans 11 villages disséminés au bord du lac ou dans les collines. Au sommet de l’île, un château médiéval, Rocca Martinengo.  La pêche a longtemps été l’activité principale de l’île.

Monte Isola est un endroit préservé où règnent calme et authenticité. L’île compte pas moins de 11 églises et un sanctuaire dédié à la Vierge. Ici, les voitures sont interdites. De petits bus assurent le transport et les autochtones se déplacent en scooter. C’est donc à pied ou à vélo qu’on découvre l’île.

Tour de l’île

Peschiera Maraglio est généralement le point de départ pour explorer l’île. En suivant la route côtière dans le sens des aiguilles d’une montre, une promenade à travers les oliveraies permet d’atteindre Sensole, puis la route devient plus raide et mène à  Menzino, où se dresse la Rocca Oldofredi-Martinengo. En continuant vers le nord, il est possible d’atteindre Siviano, la capitale de l’île, un hameau fortifié au Moyen Âge, avec des maisons-tours et des rues étroites. De là, une descente mène à Carzano, d’où l’on peut voir l’île de Loreto. Après avoir repris la route côtière, l’itinéraire se termine par le retour à Peschiera Maraglio (environ 9 km – Temps de parcours 2h30).

Au nord de Monte Isola, un autre île, plus petite et privée, abrite un château néo-gothique entouré d’un beau parc, c’est l’île de Loreto. Enfin, San Paolo, la troisième île du lac, privée elle aussi, se situe au sud et est visible depuis Sensole.

Que faire en une semaine au lac d’Iseo

Avant tout, le lac d’Iseo invite à la contemplation et à l’immersion dans la nature. Les paysages sont tellement somptueux que chaque banc le long des chemins nous encourage à multiplier les pauses méditatives. Mais si vous préférez les journées bien remplies, vous aurez largement de quoi les occuper tout au long de la semaine.

Le lac au fil de l’eau

La plupart des villes et villages autour du lac ont un terminal de ferry. C’est à mon sens une façon très agréable, peu onéreuse et peu fatigante, d’explorer la région. D’autant que la plupart des petites cités sont plus belles vues de l’eau.

Pour 18€/adulte vous pourrez vous offrir une « mini croisière » d’une journée sur le lac. Une journée avec guide touristique pour découvrir les plus beaux paysages, les anciens villages et les îles. Tous les mercredi et vendredi en juillet et août (anglais / italien).

Vous pourrez bien sûr pratiquer tous les sport aquatiques habituels sur un lac.  Des voiliers, des kayaks, des canoës et des planches à voile sont en location à plusieurs endroits. Et vous pouvez vous baigner partout autour du lac, il y a de nombreuses plages sympas.

Bon à savoir : Les piquets peints en bleu et blanc, les paline, que l’on retrouve un peu partout, rappellent que cette région appartenait jadis à la République de Venise.

Le tour du lac par la route

Une route, parfois étroite et creusée dans la roche, suit toute la circonférence du lac d’Iseo. 80 km environ. Prévoyez une journée pour le tour complet, tant vous aurez envie de vous arrêter à chaque bourgade.

Promenades à pied ou à vélo

De très nombreux sentiers et pistes cyclables longent le lac ou sillonnent les collines alentours. Au bord de l’eau ou en hauteur.  Les vététistes adoreront grimper à travers les forêts jusqu’aux points les plus hauts d’où la vue est fantastique. Pour ceux qui recherchent un itinéraire moins sportif, le  “Giro del Lago” fait le tour du lac, soit quelques 60 km.

Promenades et pistes cyclables le long du lac

Dans presque chaque petite localité le long du lac d’Iseo, vous trouverez de jolies promenades en bord de lac. Détente et zénitude assurés !

Sur la trace des bancs géants

Depuis peu, il existe un projet un peu fou qui consiste à poser des bancs géants pour profiter de points de vue remarquables. 13 bancs géants sont installés entre le lac Iseo et Valcamonica. Et leur nombre continue à augmenter. Réalisés par des artisans locaux avec des fonds privés, ils démontrent qu’une communauté peut s’impliquer pour mettre en valeur sa région ! Chouette projet !!

 

Le premier banc géant installé dans la région, se situe sur les hauteurs de Riva di Salto, non loin de l’endroit où nous logeons. Un chemin ombragé traverse un petit bois de châtaigniers, dépasse des aires de pique-nique avant d’arriver  dans une clairière, où un banc géant fait face à une vue à couper le souffle.

En suivant l’antique Via Valeriana

L’Ancienne Voie Valérienne est un itinéraire de près de 25 km entre Pilzone d’Iseo et Pisogne, avec des vues extraordinaires sur le lac et les montagnes environnantes. Le parcours est constitué d’une succession de routes de campagne et de sentiers, de chemins de terre et de routes goudronnées à faible trafic, parfois délimités par des murs de pierre.

La Via Valeriana est un itinéraire facile jusqu’à Marone. Il traverse les villages de Gazzane, Tassano, Maspiano, Gandizzano, Marasino, Conche, Distone, Dosso et Massenzano – des lieux pittoresques au-dessus de Sulzano et Sale Marasino.  De là, le sentier commence à monter, entre les villages de Vesto, Pregasso et Colpiano, vers Zone (avec vue sur les fameuses cheminées des fées) puis jusqu’à Croce di Zone (903 m). Le dernier tronçon du sentier est caractérisé par des forêts d’épicéas rouges et de hêtres, des prairies éparses, des fermes et des pâturages.

Ce parcours est aussi connu sous le nom de “Route de la dévotion spirituelle” du fait de la présence d’innombrables églises, sanctuaires, monastères et chapelles tout au long de l’itinéraire.  Il est tout à fait possible de ne faire qu’une partie du chemin et de rejoindre l’un ou l’autre point en ferry ou en train.

Randos plus sportives

Tout autour du lac d’Iseo, il existe d’innombrables sentiers de randonnées immergés dans la nature. De tous niveaux et pour tous publics. Le site visitlakeiseo (en anglais) est une bonne source d’inspiration pour trouver des randonnées à faire autour du lac.

Excursions dans les environs

De nombreuses zones naturelles tout autour du lac offrent des particularités intéressantes.

  • Les tourbières de Sebino – un petit paradis où de nombreuses espèces d’oiseaux choisissent de nicher. Plusieurs itinéraires pour découvrir une flore marécageuse typique et des étendues d’eau couvertes de nénuphars.
  • Les cheminées des fées – l’action érosive de l’eau et les propriétés des roches ont provoqué la formation de hautes colonnes morainique. Certaines atteignent 30 m de haut et 8 m de circonférence. Parmi les plus  impressionnantes d’Europe.
  • La vallée du froid – Située à une altitude comprise entre 350 et 700 m, cette vallée présente une grande variété d’espèces végétales que l’on trouve normalement à 1000, voire 1500 mètres d’altitude. Ceci est dû à l’émission d’air glacial provenant de certains “trous froids”.
  • Gravures rupestres de Naquane – Le parc de la vallée Camonica, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, s’étend sur 14 ha. 104 roches présentent des gravures ruspestres (avec panneaux informatifs). Comptez quatre heures pour visiter l’ensemble des sentiers.
  • La Franciacorta – région vallonnée célèbre pour ses vignobles … en particulier sa production d’un vin blanc pétillant délicatement parfumé.

Sans oublier bien sûr, un peu plus loin, les villes de Bergame et de Brescia.

Á lire aussi : Bergame, un après-midi dans la Città Alta

Logement avec vue

Nous avons trouvé un chouette appartement à flanc de colline, sur les hauteurs du hameau de Xino (Fonteno), au nord du lac d’Iseo, à l’écart du tourisme de masse. La vue sur le lac y est sublime. Un vrai régal !

D’adorables petits chemins sillonnent les collines alentours et les promenades balisées sont nombreuses.

Lago Iseo en pratique

J’espère vous avoir donné envie de découvrir cette fabuleuse région. Si c’est le cas, voici quelques sites et informations utiles.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.