Pas besoin d’aller à l’autre bout de la planète pour découvrir des pandas géants, des éléphants, des koalas ou des panthères des neiges. Ils se sont tous donnés rendez-vous dans le plus grand parc animalier d’Europe, à Brugelette en Belgique !  Passer une journée à Pairi Daiza est une expérience inoubliable qui ravira petits et grands.

Avril 2018. Nous choisissons Pairi Daiza pour fêter en famille les anniversaires de printemps. Une escapade mémorable par une journée radieuse.  Élu meilleur zoo d’Europe depuis 2018, Pairi Daiza est la première attraction touristique de Belgique.

Pairi Daiza : bienvenue au paradis

Créé en 1994, sur le site de l’ancienne abbaye cistercienne de Cambron (XVIIe siècle), dont il subsiste d’importants vestiges au cœur du parc, Pairi Daiza est, selon les dires de son créateur, Eric Domb, bien plus qu’un simple parc d’attractions ou un parc animalier, c’est un lieu où la nature rencontre la culture.

Au début, le parc portait le nom de Paradisio. À cette époque il s’agissait essentiellement d’un parc ornithologique qui accueillait 2.500 oiseaux. Des primates puis des aquariums sont venus compléter l’offre.

En 2003, le parc accueillait ses premiers mammifères, girafes et hippopotames. Mais Eric Domb avait bien d’autres projets et ambitions.

En 2010, le nom Paradisio est délaissé au profit de Pairi Daiza qui signifie « jardin clos » en vieux persan. C’est le mot le plus ancien pour désigner le paradis. Le nom déjà en dit long sur le développement du parc !

« C’est un mot qui évoque ce qu’il y a de plus beau, de plus pur. C’est finalement la tentative de l’homme de prendre dans la nature des ingrédients pour essayer d’imaginer un endroit où tous les hommes sont heureux, ce qui est le paradis. »

La nouvelle identité du site correspond donc au désir d’ouverture du parc aux cultures et à la spiritualité du monde. Au fil des années, le domaine n’a cessé de grandir et de s’améliorer, attirant des foules de plus en plus importantes.

L’arrivée en 2014 d’un couple de pandas géants a fortement contribué au succès du parc. Ils ont depuis lors donné naissance en 2016 au bébé panda Tian Bao et tout récemment, en 2019, à des jumeaux. C’est dire si les animaux se portent bien et sont bien soignés dans cet endroit de rêve.

En toute logique, Pairi Daiza cumule les récompenses : proclamé meilleur parc zoologique d’Europe en 2018 et 2019, il est l’un des rares zoos auquel Michelin décerne 3 étoiles.

Je vous encourage à découvrir cet endroit merveilleux où vous passerez une journée inoubliable, avec, qui sait, l’impression d’avoir touché au paradis.

Plan Pairi Daiza – 2020 – circuit covid

Un plan du site vous sera remis à l’entrée.
En 2020, il indique le parcours qui a été défini et le sens de circulation qui permet de respecter les règles de distanciation imposées après la crise du coronavirus.

Pairi Daiza en chiffres

  • 25 ans d’existence
  • 70 hectares divisés en zones thématiques : les « mondes »
  • 7000 animaux, 595 espèces dont 80 officiellement classées comme menacées à des degrés divers
  • Plus de 2 millions de visiteurs en 2019.

Le jardin des mondes : 8 univers en un seul lieu

Pairi Daiza est divisé en « 8 mondes » distincts qui représentent autant de régions du globe ou d’environnements naturels variés.

Mais ce qui est véritablement extraordinaire dans ce parc, c’est que tout est authentique. Les matériaux utilisés pour construire les différents édifices -des huttes aux temples- viennent des quatre coins de la planète. Et ce sont des ouvriers spécialisés du lieu d’origine qui sont venus les construire en Belgique en utilisant des techniques traditionnelles.

Le soin apporté à recréer chaque univers et la richesse symbolique de chaque monde est tellement dense qu’une seule visite ne saurait suffire pour tout appréhender. Certains visiteurs deviennent d’ailleurs tellement accros à ce lieu magique qu’ils n’hésitent pas à y retourner encore et encore (c’est le cas de notre fille ainée). Un abonnement annuel est dans ce cas un investissement très rentable 😉

La Porte du Ciel

La visite démarre par le monde coloré des oiseaux que l’on découvre au fil des nombreuses volières qui bordent les allées fleuries de cette première partie.

On pénètre ensuite dans une immense volière de 100 m de long, 30 m de large et 15 m de haut qui abrite toute une foule bigarrée et bruissante : ibis rouges, flamants roses et bien d’autres.

Crédit photo : Facebook @JardinDesMondes

La hauteur de cette volière cathédrale est telle que chaque oiseau y trouve son compte. Certains nichent au sommet des arbres, d’autres à mi-hauteur, d’autres encore préfèrent l’humidité des berges ombragées.

D’autres serres lui succèdent. Leur végétation luxuriante recrée le climat chaud et humide les forêts subtropicales. De nombreux oiseaux y cohabitent en semi-liberté.

La Porte des Profondeurs

Depuis 2001, le château néoclassique présent sur le site cache bien son jeu !

En effet, il est transformé en aquarium géant, avec un tunnel transparent pour observer les requins et autres espèces marines telles que hippocampes, barracudas et méduses. Ici la décoration rappelle l’univers de Jules Verne et Vingt mille lieues sous les mers.

Crédit photo : Facebook @JardinDesMondesToutefois, en raison du temps radieux, nous ferons l’impasse sur cette visite intérieure. Ce sera un premier prétexte pour revenir !

En face du château, des otaries d’Afrique du Sud et des phoques font la sieste ou prennent la pause sur l’Algoa Bay.

La Cité des Immortels

En abordant cette partie, on perçoit avec une acuité grandissante à quel point Pairi Daiza est bien plus qu’un simple zoo. Ici se racontent et se croisent la nature et l’architecture, le végétal et l’animal, la philosophie, la religion et les légendes. Des temples majestueux et mystérieux invitent à la méditation.

Dans le Royaume du Milieu, tout fait sens, rien n’est présent par l’effet du hasard, et l’humain est au centre de cette grande mosaïque, entre ciel et terre, corps et âme, action et réflexion.

Depuis 2006, Pairi Daiza abrite un jardin chinois traditionnel. Avec ces 45 000 m², c’est le plus grand jamais construit en dehors de la Chine. Tout y est authentique et construit par des compagnons bâtisseurs et des jardiniers venus de Shangaï.

Érigé sur une éminence et entouré d’une plantation de théiers, le Temple de la compassion, en hommage à Bouddha, domine, avec élégance et majesté, le jardin chinois. A l’intérieur, une grande statue de Bouddha en bois de camphrier.

Le plan général est classique, le bâtiment central, le plus grand, abrite la statue du Bouddha, celles des bodhisattva et tous les objets du culte, les autels annexes etc… De part et d’autres du Temple, deux annexes qui servent d’entrepôts et, au-devant, une cour flanquée à gauche d’un pavillon abritant un gong, à droite la grande cloche cérémonielle et au centre, un grand encensoir en bronze. Tous ces éléments essentiels sont authentiques, fabriqués en Chine par des artisans réputés.

Ici, plus encore qu’ailleurs, le minéral et le végétal servent d’écrin et de contrepoint à la richesse du monde animal.

Plus loin, la Forêt Sacrée, ouverte en 2014, est la zone où vivent les Pandas géants. Hao Hao et Xing Hui, les deux pandas géants arrivés en droite ligne de Chine cette année-là, ont depuis donné naissance à Tian Bao en 2016 et aux jumeaux Bao Mei et Bao Di en 2019.

Il est impossible de détailler ici toutes les constructions de cet univers extrêmement riche, ni même de donner un aperçu de la richesse de la faune et de la flore que l’on peut y admirer. Chacun y puisera inspiration et émotions selon sa sensibilité.

Je vous invite toutefois à ne pas manquer la Maison de Thé qui est la reconstitution fidèle de la plus ancienne Maison de Thé de Shanghai, vieille de plus de 3 siècles. Vous pourrez y déguster les thés de Chine les plus raffinés.

La Terre des Origines

Nous nous dirigeons ensuite vers la partie du domaine dédiée à l’Afrique, où nous découvrons non seulement le territoire des grands fauves et des grands mammifères mais aussi des villages typiques qui témoignent de l’ingéniosité et de la diversité des architectures africaines.

 

Le village Tamberna

Inspiré d’un vrai village de l’ethnie Tamberma, au nord du Togo, les cases ont une architecture très particulière avec leurs hauts murs et leurs greniers en forme de tourelles.

Le village lacustre

Au Bénin, les pêcheurs ont construits des villages sur pilotis au milieu des lagunes. Ce sont eux qui ont inspiré le village lacustre de Pairi Daiza.

Une passerelle conduit à cet ensemble de maisons construites sur l’eau.

Madidi et Nosy Komba, les îles des primates

L’île de Madidi héberge des sapajous en toute liberté. Leurs cris perçants s’entendent de loin. Ils sautent à toute allure de branche en liane.

L’île de Nosy Komba abrite les lémuriens. On y trouve entre autres, les maki catta … mon grand coup de cœur ! Ils pèsent entre 3 et 4 kg, possèdent une longue queue avec 14 anneaux noirs et qui portent leurs petits sur le dos ou sur le ventre. Vraiment trop mignons !

La chaleur semble plus intense ici. Les animaux évoluent dans un univers poussiéreux dont ils s’accommodent mieux que nous ! Plus loin, les zèbres s’abritent à l’ombre d’une cascade dont ils apprécient manifestement la fraîcheur. Tout comme nous !

La Lagune

Amarré sur la lagune orientale du parc, l’énorme Mersus Emergo, est une copie d’un vieux baleinier. À l’intérieur du navire, toutes sortes de reptiles.

Tous les reptiles qui s’y trouvent ont été saisis par les autorités, puis amenés au parc, soignés et ensuite présentés au public.

Cap austral

Plongée dans un continent lointain mais emblématique : l’Océanie. Fougères arborescentes de Nouvelle-Zélande ou Outback australien, le décor est planté.

Ici, la terre est rouge, peuplée de créatures mystérieuses. On y rencontre des diables de Tasmanie et bien sûr des kangourous. Mais aussi des dragons d’eau, émeus, casoars à casque ou encore des pélicans à lunettes.

Mais c’est bien évidemment les koalas qui retiendront toute notre attention. Difficiles à voir lors de notre visite (et encore plus à photographier) … dès lors qu’ils dormaient à califourchon sur des bambous.

Le Royaume de Ganesha

C’est certainement l’un des mondes les plus impressionnants de Pairi Daiza.

Imaginez un jardin indonésien de 5,5 hectares (le seul du genre en Europe). Il reproduit la vie végétale et l’atmosphère de l’archipel indonésien, en particulier de Bali.
On y trouve des références aux temples de Borobudur et de Prambanan.

Le Temple des fleurs et ses orang-outans

Ouvert en 2017, ce splendide temple en marbre blanc du Rajasthan a nécessité 6 mois de travail en Inde avant d’être transporté en bateau et reconstitué à Brugelette.

On arrive ensuite au village de Timor avec ses maisons traditionnelles bâties sur pilotis. Avec sa maison de l’artisan qui abrite différentes sculptures de Thaïlande.

Les éléphants et les orangs-outans sont sans aucun doute les vedettes de ce monde.

Deux ou trois fois par jour, les éléphants prennent un bain. Cela se passe dans une piscine de 30 m de long par 20 m de large, entourée de murs de 10 m de haut. Des places à l’ombre invitent à regarder le spectacle.

La Terre du Froid – The last frontier

Ouvert en 2019, ce monde n’existait pas encore lors de notre visite. Ce sera l’occasion d’y retourner prochainement car il y a tant de choses à voir ou revoir.

Huit hectares pour découvrir l’Amérique du Nord, la terre des bisons, des rennes, des ours bruns et noirs, des loups et des ratons-laveurs. Pour découvrir la culture amérindienne au milieu des forêts et des rivières.

Et surtout des tigres de Sibérie et des ours blancs.

Activités à Pairi Daiza

Toute une série d’activités sont programmées tout au long de la journée. D’autres peuvent être réservées pour des expériences encore plus inoubliables !

Rapaces en vol libre

Cette démonstration est un incontournable de toute visite à Pairi Daiza. Elle évoque la fauconnerie, ce délassement réservé jadis à la noblesse, qui met en valeur les qualités des rapaces : agilité, force, dextérité.

Au pied de la tour de l’ancienne église abbatiale, un amphithéâtre accueille les spectateurs pour un spectacle de toute beauté. Plusieurs fois par jour, des dresseurs font voler plusieurs types de rapaces. Certains frôlent les têtes, provoquant une onde de surprise et des cris au sein du public, d’autres viennent carrément se poser au milieu de la foule.

Nourrissages et bains

Sur le plan que vous recevez à l’entrée figurent les horaires de nourrissage des animaux ainsi que le timing des divers spectacles avec les rapaces.

Steam Railway

Si le cœur vous en dit ou si vous n’avez plus le courage de marcher … un petit train fait le tour du sud du parc en 20 minutes. Il passe au large du monde australien, de l’île aux lémuriens, du bassin des hippos. Il traverse le mur d’enceinte de l’ancienne abbaye, longe la savane aux éléphants et la plaine des bisons pour revenir à l’embarcadère, en face de la brasserie de Cambron.

Un vrai chemin de fer à voie étroite (rails de 60 cm) à l’ancienne. Locomotive à vapeur, wagons ouverts,  allure de tortillard : 7 km/h.

Aires de jeux

Plusieurs aires de jeux sont disséminées à travers le parc pour permettre aux plus jeunes de se défouler pendant que vous vous octroyez un moment de pause.

Pairi Daiza Expériences

Pairi Daiza propose aussi une série d’expériences tout à fait uniques !

Visite nocturne

Enfin, certains jours, le parc est ouvert en soirée. Musique et festivités sont alors au rendez-vous.

Pairi Daiza en pratique

En 2020, l’ouverture du parc a été repoussée de 2 mois en raison mesures de confinement liées à la lutte contre la pandémie de Coronavirus.

  • Généralement accessible de fin mars à mi-novembre + pendant les semaines de Noël et Nouvel An.
  • Ouvert de 10h à 18h en semaine et jusque 20h le week-end et en juillet & août.
  • Tarifs 2020 : 36€/adulte – 30€/enfant 3-11 ans) – 34€ (60 ans et +) – gratuit (-3 ans)
  • Parking : 9€

 

Conseils pour une visite réussie

  • Achetez vos tickets en ligne (seule possibilité de toute façon en ces temps de Covid 19)
  • Surveillez la météo pour bien profiter de votre journée à l’extérieur
  • Démarrez tôt (dès 10h). Le parc est tellement vaste qu’une journée suffit à peine pour tout voir.
  • Prévoyez des chaussures confortables. Vous allez beaucoup marcher !
  • Pensez à prendre des boissons, surtout en été. Il y a bien sûr pléthore de stands où vous pourrez trouver boissons et friandises … mais cela risque de grever votre budget !
  • Si vous êtes accompagné de jeunes enfants, prévoyez une poussette. Ils seront heureux de pouvoir se reposer un peu.

L’application interactive

Avant de partir à Pairi Daiza, téléchargez l’application interactive. Elle vous permet de vous géolocaliser et voir sur votre smartphone où vous êtes, de suivre votre itinéraire et d’identifier les animaux à proximité ou encore les différents points d’intérêt.

Mais vous pourrez aussi trouver des toilettes ou choisir et accéder à un restaurant ou un magasin pour boire ou manger. Vous pourrez enfin consulter les horaires des animations.

Manger à Pairi Daiza

  • De nombreuses aires de pique-nique sont disséminées dans le parc, la plupart du temps à l’ombre. Vous pouvez donc apporter votre casse croute mais vous pouvez aussi trouver à manger sur place.
  • Les possibilités de restauration (à l’intérieur ou à l’extérieur) sont nombreuses et variées. Elles vous emmèneront au quatre coins du monde. Différents buffets à volonté (russe, asiatique, américain, …), des plats typiques belges, des snacks, des crêpes et galettes, des pizzas mais aussi de la gastronomie française … vous trouverez tout à Pairi Daiza et pour toutes les bourses !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.