Fin août, j’embarque avec une amie pour une semaine à Barcelone. Une escapade passionnante. Une plongée dans les strates historiques, architecturales et culturelles de la ville, entrecoupée de flâneries en vert et bleu. Sans oublier les haltes gustatives, avec tapas et cava (presque) à volonté. Bref, une semaine mémorable où nous parcourons la ville à pied, en bus, en métro et même en téléphérique.

Une semaine, c’est le minimum pour appréhender un tant soit peu le rythme démentiel de cette ville de 1,6 millions d’habitants, avec son flux incessant de touristes mais aussi de barcelonnais. C’est l’occasion de se laisser happer par la frénésie du sud, de se fondre dans la foule tous sens en éveil, de s’installer en terrasse à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour grignoter, papoter, siroter, regarder, lire, …  bref, pour se déconnecter radicalement du quotidien et savourer avec volupté chaque instant.

Alors, après avoir compulsé toute une série de guides (liste en fin d’article) et consulté des tas de blogs et sites qui parlaient de Barcelone … voici le programme que je nous ai concocté. A vous de voir s’il vous inspire et si vous le suivrez lors de votre prochaine visite à Barcelone 😉

Jour 1 : bain de foule et de mer

Arrivée à l’aéroport en milieu d’après-midi. Transfert à l’hôtel, un peu décentré mais proche du métro, ce qui permet de bénéficier de nuits paisibles, loin de l’agitation du centre ville. Le Primero Primera situé dans le quartier des Tres Torres est un chouette hôtel, très confortable.

Pour notre première « virée » en ville, nous partons de la station de ferrocarril (extension du métro) Très Torres. La ligne L6 nous mène directement à la place de Catalogne. (voir plan du métro).

Descendre les Ramblas jusqu’au vieux port

Sans surprise, nous commençons notre visite de Barcelone par son avenue mythique : la Rambla.

Longue de 1,2 km, c’est l’une des artères clés du centre ville. Au cœur des quartiers historiques, elle est à toute heure du jour et de la nuit noire de monde (ou presque) et bourrée de touristes (aie !). Mais il faut passer par là pour comprendre le phénomène (et la frustration des locaux). Il faut se fondre dans la foule pour prendre le pouls de cette ville trépidante et y atterrir en sans douceur.

Chemin faisant, nous ferons une rapide incursion au marché de la Boqueria, nous admirerons la mosaïque de Joan Miró et nous sourirons aux statues vivantes qui attendent figées les rares pièces des touristes. Nous dépasserons enfin le Mirador de Colum (du haut des 60m du monument de Colomb vous aurez une vue panoramique sur la ville) et nous parviendrons au bout d’une heure au Port Vell.

La mer n’est plus très loin … juste au-delà de la forêt de voiliers et embarcations de tous calibres et prétentions.

J’avais projeté un tour du port en Golondrinas mais nous avons finalement préféré continuer notre promenade à pied jusqu’à la plage de Barceloneta où nous dînerons en terrasse, au calme face à la mer.

Barcelone, côté mer

L’un des aspects les plus fascinants de cette métropole, c’est son accès direct à la mer, ses kilomètres de plage, l’azur du ciel qui plonge dans les eaux turquoises de la Méditerranée. Quel bonheur !

Rien d’étonnant que de nombreux barcelonais s’y donnent rendez-vous : la chaleur étouffante de la ville s’estompe un peu ici. L’air y est déjà plus respirable. Et puis passer sans transition de la ville à la plage … c’est pour le moins inédit pour nous !

Barceloneta

Nous traversons le quartier des marins, entre plage et port. Ambiance populaire et conviviale. On se parle d’un balcon à l’autre, le linge sèche aux étages, les scooters pétaradent.

Et partout des bars, des restaurants et des effluves de cuisine qui nous poursuivent …

Jour 2 : plongée dans l’histoire de Barcelone

Deuxième jour. Les choses sérieuses commencent !

Le barri Gòtic

Notre visite débute logiquement par le quartier gothique ou Barri Gòtic, le quartier le plus ancien de Barcelone. Question de comprendre d’où elle vient … à défaut de savoir où elle va 😉

Les incontournables du Barri Gòtic:

  • Se perdre dans les ruelles du quartier et trouver les restes des remparts romains
  • Visiter le MUHBA pour découvrir la Barcelone romaine et médiévale
  • Se poser à une terrasse de la Plaça Reial
  • Visiter la magnifique cathédrale gothique Sainte Croix (ou Sainte Eulalie)
  • Musarder au gré de ses envies, le coin regorge de petits échoppes colorées, originales, insolites

Vestige de la Barcelone romaine – au MUHBA

El Born

Nous poursuivons notre promenade à travers le quartier El Born. L’ambiance y est différente. On dit de ce quartier que c’est un village dans la ville.

A voir dans le quartier El born

  • La carrer Montcada,
  • Le musée Picasso (que nous visiterons le dernier jour)
  • La cathédrale gothique Santa Maria del Mar

Parc de la Ciutadella

Nous terminerons la journée en douceur, avec une brève incursion dans le Parc de la Ciutadella. Un havre de verdure au cœur de la ville. C’est le parc le plus central de Barcelone, à la fois proche de la mer et du centre historique. Plusieurs bâtiments et monuments intéressants témoignent de l’Exposition Universelle de 1888 qui se déroula à cet endroit.

A voir au Parc de la Ciutadella

  • Le Castell dels Très Dragons – bel exemple d’architecture moderniste (ne se visite pas)
  • La cascade monumentale
  • L’Arc del Triomf – portail principal de l’exposition de 1888

Jour 3 : immersion dans la Barcelone de Gaudi

L’art nouveau catalan (appelé ici modernisme) a profondément marqué Barcelone. Tout le monde connaît son principal représentant : Gaudi, l’architecte de génie dont plusieurs édifices sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Mais d’autres modernistes tels que Donènech i Montaner et Puig i Cadafalch ont chacun à leur manière marqué la ville de leur empreinte révolutionnaire. Nous découvrirons certaines de leurs oeuvres en parcourant le quartier de l’Eixample.

Parmi les œuvres marquantes de Gaudi, nous avons choisi de visiter deux bâtiments emblématiques du Quadrat d’Or : la Casa Batlló et la Pedrera.

Casa Mila (la Pedrera)

Nous visiterons la Casa Batlló en fin de matinée, après une heure de promenade à travers le quartier, le nez en l’air ou dans notre guide, tant il y a de choses à voir.

Un conseil : réservez chacune de vos visites en ligne. Même la veille ou le matin même. C’est le seul moyen de ne pas perdre son temps à faire la file. Le système est parfaitement huilé et efficace.

Casa Batlló

Nous reviendrons dans ce même quartier en soirée pour assister au son et lumière proposé à la Predrera. Superbe !

A voir dans le Quadrat d’Or

Au-delà de l’incontournable Passeig de Gracia (sorte de Champs Élysées de Barcelone), n’hésitez pas à vous perdre dans les rues adjacentes, pour vous imprégner de l’esprit du quartier, tellement différent du Barri Gòtic.

Dans ce véritable musée à ciel ouvert, vous découvrirez des œuvres des principaux modernistes.

  • Gaudi : la Casa Batllo et la Casa Milà (la Pedrera)
  • Domènech i Montaner: la Casa Lleà Morera, le Palau Montaner et la Fundacio Tàpies
  • Puig i Cadafach: la Casa Amaatller et la Casa Terrades de les Punxes

Casa Terrades de les Punxes

Le parc Güell

Changement de décour pour l’après-midi : une longue promenade dans l’incroyable parc Güell. Ici encore la créativité de Gaudi s’exprime en toute liberté. Un véritable parcours enchanté.

Près de 20 hectares de verdure à flanc de colline. Des points de vue spectaculaires sur la ville. Seule une petite partie du parc (moins de 10%) est payante (mais c’est bien sûr la partie où l’empreinte de Gaudi est la plus marquante).  Pour l’anecdote, nous ne verrons cette partie que de loin car c’était la seule visite que nous n’avions pas réservé et l’attente était tout à fait dissuasive !!

© parkguell.barcelona

Néanmoins, la partie haute du parc est tout aussi intéressante et je vous invite, si votre timing vous le permet,  à vagabonder le long des allées sinueuses de ce magnifique parc. Même sous un soleil écrasant, les arbres offrent une halte délicieuse … pour souffler un peu, méditer, lire ou vous immerger un peu plus encore dans l’univers de Gaudi (qui habita d’ailleurs à cet endroit pendant près de 20 ans).

Jour 4 : city tour et Sagrada Familia

La Sagrada Familia est LA visite incontournable à Barcelone.  Nous y avons passé quelques heures sans même nous en apercevoir.

City-tour en bus touristique

Pour nous rendre à la Sagrada Familia, nous avons pris le circuit Est de l’un des bus touristiques qui stationnent en permanence à la place de Catalogne. Ce qui nous donnera l’occasion de voir des quartiers et des monuments que nous n’aurons pas le temps de visiter autrement. Comme par exemple le quartier Vila Olympica. Un quartier réinventé pour les Jeux Olympiques de 1992. Un tout autre visage de Barcelone avec ses deux tours emblématiques face à la mer.

Le bus traverse ensuite le quartier de Poblenou et passe au large d’une série de gratte-ciels et de l’incroyable Tour Agbar créée par l’architecte français Jean Nouvel et inaugurée en 2005.

Le contraste est frappant entre ces buildings et l’œuvre de Gaudi. Mais c’est cela aussi qui fait le charme de Barcelone. Il y en a pour tous les goûts !

La Sagrada Familia

Nous voici à présent au pied de la Sagrada Familia. La foule est dense. Mais nous avons nos billets coupe-file.

Avant de commencer la visite, prenez le temps de traverser la rue et d’entrer dans le petit parc en face de l’église, faites le tour de l’étang … c’est l’endroit rêvé pour faire une première photo de l’édifice. Car, tout est tellement démesuré qu’il est bien difficile d’avoir une vue d’ensemble lorsque l’on s’en approche.

Rappel : Ici comme partout dans la ville, mieux vaut planifier votre visite et réserver vos tickets en ligne ! Et même si vous êtes du genre à musarder et à vous arrêter au gré de votre fantaisie … oubliez cela à Barcelone, sinon vous risquez d’être souvent déçu et frustré.  Mieux vaut se renseigner sur les horaires, les types de visite (avec ou sans audioguide, guidée ou pas, dans quelle langue) et réserver avant de venir.

Autre conseil : ne coincez pas la Sagrada Familia entre deux autres visites. Ce monument est tellement atypique et exceptionnel qu’il mérite toute votre attention. Comptez au minimum 2-3h pour prendre la (dé)mesure des lieux et comprendre l’intention du créateur.

Aucune photo ne rend l’émotion qui saisit le visiteur qui pénètre dans cette basilique hors norme. Et cela n’a rien à voir avec la foi ou tout autre prédisposition. C’est véritablement la magie du lieu qui opère !

Car ce n’est pas, à mon sens, l’extérieur qui est le plus impressionnant (pourtant Dieu sait qu’il l’est déjà). Non, le véritable choc, c’est l’incroyable jeu de lumière à l’intérieur, l’impression de pénétrer dans une forêt enchantée qui reconnecte l’homme, la nature et le sacré. Grandiose !

Cette architecture a bien sûr ses détracteurs mais il est impossible de rester indifférent devant le génie créatif, les prouesses techniques et le symbolisme qui émane du lieu (malgré les hordes de touristes – qui, au final, ne dérangent pas vraiment, tant l’édifice est immense).

Au sortir de notre visite de la Sagrada Familia, nous reprendrons le bus touristique qui nous ramènera à la place de Catalogne, en passant devant d’autres édifices remarquables, comme l’hôpital Sant Pau, œuvre de l’architecte moderniste Lluís Domènech i Montaner.

Jour 5 : Barcelone en vert et bleu : de Montjuïc à Barcelonetta

Changement d’ambiance et de décor pour cette cinquième journée à Barcelone. Nous prenons cette fois le métro jusqu’à la place d’Espagne.

Place d’Espagne

Cette place gigantesque, au pied de Montjuïc, est un autre point névralgique de Barcelone.

Œuvre de l’architecte moderniste Josep Puig i Cadafalch et construite durant l’Exposition universelle de 1929, elle est entourée d’édifices emblématiques et possède en son centre une fontaine monumentale, la Font dels Très Mars, qui symbolise les trois mers qui cernent la péninsule ibérique.

Autour de cette place on trouve les anciennes arènes transformées en centre commercial et la Fira de Barcelone où ont lieu les foires et événements commerciaux.

© Jarmoluk/Pixabay

Montjuïc

De la place d’Espagne, nous nous dirigeons vers la Font Màgica de Montjuïc. Ils paraît que ses jeux d’eau, de lumière, couleurs et musique offrent un superbe spectacle nocturne (une raison de plus de revenir à Barcelone 😉).

Nous remontons par une série d’escalators vers l’imposant Palau Nacional qui est entouré par le parc de Montjuïc. Construit lui aussi à l’occasion de l’exposition universelle de 1929, il abrite le musée national d’art de Catalogne.

Nous nous arrêterons quelques instants sur le belvédère avant d’obliquer vers les parcs et jardins qui mènent vers la Fondation Miro. La balade est agréable et l’ombre des arbres bienvenue par ce temps (les quelques gouttes de pluie du début de semaine sont oubliés et nous dépassons largement les 30°C en ce début septembre).

A voir et à faire à Montjuïc

  • La fontaine magique (de préférence le soir)
  • Le belvédère du Palau Nacional et le musée national d’art de Catalogne
  • Le musée de la Fondation Miro
  • Les jardins et belvédères qui offrent de très beaux points de vue sur la ville
  • Se promener dans le jardin botanique et admirer le panorama
  • Prendre le téléphérique pour redescendre vers Port Vell

 

Musée et Fondation Miró

Un magnifique endroit, loin du bruit et de la foule du centre ville. Un bâtiment lumineux qui met parfaitement en valeur les œuvres de Miró.

La visite avec audio-guide nous emmène dans un voyage fascinant à travers la vie et l’œuvre de l’artiste.

Descente vers Port Vell

Des hauteurs de Montjuïc, nous prendrons le téléphérique pour redescendre vers Port Vell. La vue est unique. Je vous le conseille.

Pour nous, cette fin d’après-midi sera légère. Au programme : visite du magnifique aquarium de Barcelone. Puis nous nous installerons en terrasse pour savourer comme il se doit cette dernière soirée à Barcelone.

A voir et à faire à Port Vell

  • Se promener le long des quais et longer les Drassanes Reials (arsenal royal)
  • La grande passerelle mobile, gagnée sur la mer, qui mène vers le centre commercial Maremàgnum
  • Faire un tour du port en Golondrinas (embarcations traditionnelles)
  • Le Museu Marítim de Barcelona
  • L’aquarium
  • Le Palau de Mar avec son musée d’histoire de Catalogne

Jour 6 – Barcelone, ville d’art et d’histoire

Dernière demi-journée. Nous retournons au cœur de Barcelone dans le quartier El Born. A nouveau, nous nous perdons dans le dédale des ruelles pour aboutir au musée Picasso.

Museo Picasso

La visite de ce musée est passionnante pour deux raisons : d’abord parce qu’il se situe dans un ancien palais absolument fabuleux, ensuite parce qu’il regroupe le plus grand nombre d’œuvres de Picasso. Une fois de plus, la visite avec audio-guide s’avère passionnante.

Barcelone en pratique

Nous voilà arrivés au terme de cette escapade d’une semaine. J’espère que ce petit aperçu vous a donné envie d’aller ou de retourner à Barcelone.

Cet itinéraire est bien sûr subjectif. Bien d’autres scénarios sont possibles … et de toute façon Barcelone ne se découvre pas en une seule visite.
En tout cas, je vous souhaite de prendre autant de plaisir à la découvrir que nous !

Pour préparer votre séjour

Voici les guides dont je me suis servi pour préparer notre visite :

Et les principaux sites :

  • Meet Barcelona – vous saurez tout sur Barcelone : que voir, que faire, comment s’y rendre … Carte interactive avec explications quartier par quartier
  • barcelona.com – pour réserver tout, tout, tout : visites, hôtels, vos restaurants, … et télécharger les cartes et plans de la ville (métro, bus touristique, trains, …)
  • Barcelona turisme – intéressant pour sa présentation des « routes » si vous avez un intérêt particulier … (Gaudi, Picasso, parcs, maritime, miradors, … )
  • Les multiples articles sur Barcelone du blog onedayonetravel

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.