Pas besoin de partir loin pour se reconnecter à la nature ou retrouver un peu de calme et de sérénité. De plus, explorer des régions proches est aussi l’occasion de (re)découvrir un patrimoine souvent peu connu et pourtant plein de charme. De l’autre côté de la frontière belge, à 1h à peine de Lille, Mons, Charleroi et guère plus de Bruxelles, l’Avesnois a tout pour séduire !

125 000 hectares de bocages, de forêts et de rivières. Bienvenue dans le Parc Naturel Régional de l’Avesnois. Je viens d’y passer une semaine et j’en reviens enchantée !!

Parmi les lieux incontournables, il y a le bien nommé lac du Val-Joly (parfait pour les familles et les amateurs d’activités nautiques) ou la forêt de Mormal (plus grande forêt domaniale du nord de la France) traversée par le GR122 et d’innombrables sentiers et pistes cyclables. Mais l’ensemble du Parc Naturel est riche en paysages bucoliques (prairies, rivières, étangs, forêts …) et circuits sympas, quelle que soit la saison !

En sillonnant les petites routes de campagne, vous découvrirez un patrimoine très diversifié : des moulins à eau aux sites fortifiés, des oratoires aux kiosques à musique, sans oublier les écomusées qui témoignent d’activités traditionnelles liées au textile, au bois et à la poterie mais aussi au verre, à la pierre et au marbre.

Lors de nos séjours (cette année en juin et au printemps en 2011), nous avons eu l’occasion de tester plusieurs circuits fort différents. En voici un aperçu.

Maroilles et les moulins de l’Avesnois

De Maroilles, on connaît surtout le fromage carré orangé, à pâte molle et à croûte lavée. En fait, il tient son nom d’une commune éponyme de l’Avesnois où existait jadis une importante abbaye dans laquelle furent affinés les premiers fromages.

L’ancienne abbaye bénédictine fondée au VIIème siècle, jadis fort influente, fut détruite à la Révolution française. Ne subsistent aujourd’hui que la grange dîmière (1785 – ancienne dépendance de l’abbaye), le moulin et des vestiges de la porterie et des comptoirs.

Plusieurs circuits pédestres vous feront découvrir Maroilles et ses environs :

En Avesnois, chaque village possédait jadis un ou plusieurs moulins à eau. C’est que les rivières y sont nombreuses et leur débit conséquent. Grâce à ces moulins, diverses industries ont pu se développer jusqu’au 18ème et 19ème siècle : meunerie, forge, filature, scierie de marbre, verrerie …

Aujourd’hui rares sont les moulins encore en activité. Certains ont été intégrés dans des écomusées (à Fourmies, Sars-Poteries et Felleries). D’autres ont été reconvertis en habitation. Mais quelques-uns sont encore visibles et fort intéressants, comme à Maroilles, Grand-Fayt, Ramousies, …

  • Sentier des Moulins à eau – 15 km
    Un circuit plus long permet de découvrir quatre autres moulins, sur la Belleuse et sur l’Helpe majeure.

Wallers-en-Fagne et le circuit de la pierre bleue

L’originalité du petit village de Wallers-en-Fagne réside dans ses habitations : elles sont toutes construites en pierre bleue. La raison de cette particularité est simple : le village se situe sur une veine de calcaire vieille de 400 millions d’années. Et ce gisement est exploité depuis des siècles.


Depuis 2002, un centre artisanal de la pierre bleue, installé dans une grange du 18ème siècle, permet de se familiariser avec le travail de ce matériau indémodable.

L’appellation « en Fagne » fait référence au paysage particulier composé de prairies, de marécages et de forêts de hêtres, qui mérite à coup sûr qu’on y consacre une promenade.

  • Le Circuit de la pierre bleue – 4,5 km
    Une agréable balade au pays de la pierre bleue, à la découverte des curiosités locales : l’église Saint-Hilaire de 1688, le moulin, la chapelle, les oratoires et différentes sculptures. Des bornes explicatives mettent en valeur le travail et l’histoire locale de la pierre bleue.

Le Quesnoy et le circuit des remparts

Sur la route des villes fortifiées, Le Quesnoy mérite qu’on s’y attarde le temps d’une promenade. En effet, elle a conservé des remparts intacts et un très joli parcours permet de les découvrir en même temps que les arbres remarquables qui s’y sont développés.

A lire aussi :  Découvrir le Quesnoy au fil de la promenade des remparts.

Le circuit des oratoires au fil de l’Helpe

Impossible de ne pas remarquer les minuscules chapelles et oratoires qui jalonnent les routes de campagne de l’Avesnois. Renseignements pris, il y en aurait plus de 700 dans la région (certaines sources en dénombrent même plus de 1000) !

On les trouve partout : à la croisée des chemins, en rase campagne ou dans les villes et villages, adossés à une maison ou intégrés dans un corps de ferme, au milieu des prés ou à proximité d’une source ou d’une rivière …

En brique ou en pierre bleue, ce patrimoine émouvant témoigne de l’élan religieux qui animaient les habitants de ces campagnes aux siècles passés. Ce qui m’a d’ailleurs fait réfléchir sur la place qu’occupent les morts dans la vie de tous les jours, hier et aujourd’hui ! Ce qui est d’autant plus interpellant, c’est que la plupart de ces oratoires sont bien entretenus, voire même fleuris … Il est vrai qu’il y a une association qui veille à la préservation de ce petit patrimoine religieux.

  • Circuit des oratoires de Dompierre-sur-Helpe – 7,5 km
    19 oratoires et 3 chapelles mais surtout une agréable promenade champêtre qui traverse champs et villages assoupis et passe par le superbe Moulin de Fuchau sur l’Helpe majeure.

Anor et le circuit des forges

Au cœur de la haute vallée de l’Oise, Anor est une petite ville assoupie, à deux pas de la frontière belge.

Pourtant, du XVIème au XIXème siècles, l’activité y était intense. 14 forges, mues par la force hydraulique des moulins et étangs de la région, ont permis de développer un industrie métallurgique florissante. Mais les guerres et la révolution industrielle ont eu raison de cette activité qui occupait jadis 2000 ouvriers. Les actuelles Aciéries et Forges d’Anor découlent en droite ligne de cette vieille tradition industrielle.

  • Circuit des Forges d’Anor – 9 km
    Un circuit qui alterne sentiers forestiers, petites routes de campagne et chemins en bordure d’étang.

Liessies et le circuit du Parc de l’Abbaye

L’Abbaye de Liessies, fondée en 764, est l’une des plus anciennes abbayes de la Thiérache. L’une des plus puissantes également, accueillant même Saint-Bernard. Les moines bénédictins qui l’ont occupée jusqu‘à la Révolution Française, y créèrent un parc, destiné à la méditation mais aussi à la production, grâce à son verger et son étang. C’est d’ailleurs tout ce qui subsiste de l’abbaye aujourd’hui (ou presque).

  • De l’Helpe à Bois l’Abbé – 11,5 km
    Si le cœur vous en dit, après la mise en jambe du circuit du Parc, poussez une pointe dans la forêt domaniale de Val Joly ou jusqu’au Château la Motte.

Ors, sur les traces du poète-soldat Wilfred Owen

Durant la Première Guerre mondiale, la région d’Ors fut au centre d’une guerre de repli qui a donné lieu à de violents combats. Le 4 novembre 1918, la 32e division britannique tente de franchir le canal Sambre-Oise. C’est lors de cette action que tombe le poète-soldat Wilfred Owen.

Un parcours artistique et sonore honore sa mémoire à la Maison forestière rebaptisée à son nom. Et une boucle de randonnée traverse la forêt, passe par le British Cemetery et par le cimetière communal où repose le soldat Owen, puis longe les berges du canal où eut lieu la bataille.

  • Sur les traces de Wilfred Owen – 7 km
    Au départ de la Maison Forestière où il passa sa dernière nuit, cet itinéraire nous permet de suivre ses pas le long du Canal puis à travers le Bois l’Evêque en passant par le cimetière où il repose.

Sources d’inspiration pour d’autres randos

Il y a bien évidemment bien d’autres randonnées, courtes ou longues, à faire dans l’Avesnois. Ceci n’est qu’un petit échantillon très subjectif 😉

Pour trouver d’autres buts d’escapade en Avesnois, voici quelques sites incontournables :

  • Sur la page “randonnées” du site du tourisme en Avesnois vous trouverez facilement des randos en précisant un lieu, une durée et un degré de difficulté
  • Visorando propose, sur le même principe, une longue liste de randos en Avesnois.
  • L’appli Baladavesnois propose 12 parcours pédestres et 4 parcours vélo.
  • Le site randosdeslacs propose lui aussi toute une série de randos à pied, à vélo ou VTT ou encore à cheval.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.