A l’est de la Champagne, le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient abrite trois lacs, des dizaines d’étangs, une faune et une flore variée, au coeur d’une vaste forêt parcourue d’innombrables sentiers de randonnée et d’une véloroute plutôt sympa !

Juin 2020. L’Aube du côté de Géraudot où nous avons élu domicile pour quelques jours, c’est une symphonie en vert et bleu, avec quelques nuances blondes. Des espaces propices à la promenade, à la détente, aux sports nautiques, à l’observation des oiseaux ou encore … à la rêverie !

Le Parc Naturel Régional d’Orient

Créé en 1970 et situé à quelques kilomètres à l’est de Troyes, le PNR d’Orient abrite 3 grands lacs-réservoirs qui font partie du système de régulation du débit de la Seine ainsi qu’une centaine d’étangs. Il représente de ce fait la plus grand zone humide française.

C’est aussi une immense forêt (25 000 ha), de chênes et de charmes essentiellement, qui accueille de nombreux animaux tels que cerfs, sangliers, renards, etc. Un espace faune, situé non loin de la Maison du Parc, vous permettra de les observer dans leur milieu naturel mais aussi de découvrir des aurochs, des bisons, des élans ou des tarpans vivant en semi-liberté.

C’est enfin un site d’intérêt ornithologique majeur, idéalement situé sur les axes migratoires. Plus de 265 espèces d’oiseaux y ont été répertoriées. Et la migration d’automne des grues cendrées est un spectacle grandiose attendu avec impatience par les connaisseurs. De nombreux postes d’observation jalonnent les digues et les bords des lacs et des sorties ornithologiques sont régulièrement proposées par le PNR.

Le lac d’Orient

Nous avons donc posé nos sacs à Géraudot, au bord du lac d’Orient. C’est le plus vaste des 3 lacs (2.500 ha). C’est l’un des quatre grands lacs de Seine, conçus pour protéger Paris des inondations.

Du 1er novembre au 30 juin, l’eau est prélevée dans la Seine, en aval de Bar-sur-Seine à l’aide d’un canal d’amenée long de 13 km, alors que le fleuve est à son plus haut niveau. Lors des crues, une quantité d’eau supplémentaire est prélevée afin de les atténuer, c’est l’« écrêtement des crues ». À partir du 1er juillet et jusqu’au 31 octobre, voire plus tard en cas de sécheresse, l’eau est rendue à la Seine lorsqu’elle est en étiage, c’est-à-dire son niveau le plus bas. (…) Tous les dix ans, une vidange exceptionnelle est réalisée pour la vérification des ouvrages d’art. (Wikipedia)

Fin juin, lorsque nous avons découvert le lac, il était à son niveau le plus haut, ce qui lui donnait une allure irréelle avec ses arbres partiellement immergés. Un spectacle magique !

Réservé aux activités nautiques non motorisées, le lac d’Orient comporte 3 plages aménagées et surveillées en juillet-août (à Géraudot, Lusigny-sur-Barse et Mesnil-Saint-Père). Peu d’affluence encore à cette période. Nous avons donc pu en profiter en toute quiétude !

Le lac du Temple

Dédié aux activités de pêche, les 1.800 ha du lac du Temple offrent de nombreux coins tranquilles. Et, pour l’heure, sur la vélovoie qui le longe, pas un chat ! A peine quelques cyclistes isolés et l’un ou l’autre photographe. Bref, une paix royale.

Le lac d’Amance

Les 500 ha du lac d’Amance sont dédiées à la pratique du ski nautique et autres sports nautiques motorisés.

La vélovoie des lacs et le circuit des 3 lacs

Depuis 2003, une Voie Verte relie la ville de Troyes aux Lacs de la Forêt d’Orient. Destinée aux usagers « lents », elle possède deux voies parallèles, l’une en bitume destinée aux cyclistes et rollers et une allée en gravier destinée aux piétons et cavaliers.

Il est également possible de faire le tour des 3 lacs de la Forêt d’Orient – 73km – à partir de Lusigny-sur-Barse. Bientôt, le circuit sera entièrement sécurisé et évitera complètement les départementales. Malheureusement, le bouclage des travaux en cours, prévu initialement au second semestre 2020, a été retardé …

La promenade du Petit Orient – 14 km de bonheur en solitaire

Pour les marcheurs, de nombreux itinéraires sillonnent le Parc Naturel.

Pour ma part, j’ai opté pour le circuit appelé « Le Petit Orient » au départ de la plage de Géraudot. Sans le faire exprès, je l’ai toutefois parcouru à l’envers de ce que prévoyait le descriptif …mais je ne le regrette pas du tout !

La moitié du parcours longe les lacs d’Orient et du Temple en suivant la Vélovoie. C’est l’occasion d’observer de plus près la zone humide autour du lac d’Orient, puis de profiter de la vue sur le lac du Temple du haut de la digue de retenue des eaux.

Je m’enfonce ensuite dans la forêt par de petits sentiers qui se laissent parfois deviner (probablement parce que j’ai pris le chemin à l’envers) mais sans difficulté particulière. Ici et là un fil électrique à franchir (pour éviter que les bêtes ne saccagent les champs).

Le chemin se poursuit en bordure de champs, puis traverse le domaine agricole de Maurepaire, avant de pénétrer à nouveau dans les bois.

À l’approche du village de Géraudot, le chemin « se civilise » et traverse cultures et troupeaux.

Un bien jolie promenade nature, démarrée sous un ciel chargé qui s’est, heureusement, dégagé au fil des heures !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.