Promenade à Prague: Petřín, la colline des amoureux

La colline de Petřín est le principal poumon vert de Prague. Aménagée en jardins dès le 12ème siècle, elle est un des lieux de promenade les plus prisés des Pragois.

Point de départ : náměstí Kinských (Place Kinský)
Longueur : 6 km (compter 2h de marche + les visites).
Pour y aller : Métro B station Anděl. Trams 6, 9, 72 et 20 arrêt náměstí Kinských ou à pied à partir du Pont Charles en traversant le parc Kampa (voir carte)

Promenade Petrin

Nous suivons l’itinéraire proposé par le guide Hachette Voir Prague. Il démarre de la place Kinský, serpente à travers le parc et s’élève progressivement jusqu’à la tour Petřín, qui culmine à 324 mètres et offre une vision panoramique de la ville de Prague.

Au programme de cette balade bucolique: un lacis de sentiers qui partent à l’assaut de la colline, parsemés de statues, fontaines et arbres remarquables. Au fur et à mesure que l’on s’élève, la vue sur Prague s’élargit.

2016-01-10 13.46.19

Au détour d’un sentier apparaît une étonnante petite église en bois (XVIIIe siècle). L’église Saint Michel Archange provient de Ruthénie, une région de l’Ukraine qui fit partie de la Tchéchoslovaquie entre les deux guerres.  Cet ancien sanctuaire orthodoxe fut transférée de Medvedovce à Prague en 1929.

2016-01-10 13.51.39b

Le sentier panoramique se poursuit jusqu’au mur de la Faim. Cet étonnant mur qui court sur les pentes de la colline, depuis le couvent de Strahov jusqu’à Ujezd, fait partie des anciennes défenses du « Petit Côté » de Prague. La tradition veut que Charles IV en commanda la construction pour donner du travail aux miséreux de la ville victimes d’une famine (d’où son nom).

Ces 1.200 m de fortification avec créneaux et plateforme de tir séparent le jardin Kinsky du parc de Petřín dans lequel nous pénétrons.

Nous dépassons à présent le funiculaire qui permet d’accéder sans effort à la tour Petřín (hors service en ce moment) et grimpons jusqu’au sommet de la colline où se trouvent rassemblés le palais des Glaces (que nous ne visiterons pas), l’église Saint Laurent et la tour panoramique de 60m de haut, modèle réduit de la tour Eiffel.

Un escalier en spirale et 299 marches mèneront les plus courageux à une plateforme où vous aurez une vue panoramique de Prague. À faire absolument !

1f09c4ded605739ba4f4f0197a80415d

Nous reprenons ensuite notre promenade en direction du monastère de Strahov où l’ordre des Prémontrés s’installa en 1143.

Monastère de Strahov, Prague

Nous allons bien sûr admirer les magnifiques fresques des salles théologique et philosophique. Dommage qu’on doive rester à l’entrée de ces fascinantes bibliothèques qui renferment des manuscrits enluminés, des cartes, des globes et des gravures du Moyen-Âge.

bibliothèque Strahov, Prague

Nous redescendons ensuite vers le Pont Charles par la rue Vlašská (rue des Valaques), encore appelée « rue italienne » en mémoire des artisans et maçons italiens qui s’y établirent en masse à la fin du XVIe siècle. C’est eux qui édifièrent la plupart des palais et des églises baroques de Prague.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *